Thierry est Community Manager pour la marque Salomon. Il a pour mission de saisir l’opportunité que représentent les Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi afin de promouvoir sa marque auprès d’un public intéressé par les sports de montagne. Il dispose d’un budget très limité et devra donc se montrer astucieux pour assurer de la visibilité et de la viralité à son contenu. Thierry est équipé de Radarly, la solution collaborative d’écoute, d’analyse et d’engagement sur le web social de Linkfluence. Il va s’en servir pour mener à bien sa mission.

DEFINIR SON PLAN DE REQUETES

Dans Radarly, Thierry décide tout d’abord d’un plan de requête qui lui permet de suivre au plus près les conversations des internautes concernant les Jeux Olympiques de Sotchi. Au lancement de son projet, il définit le périmètre du web social qu’il veut explorer : Twitter, Facebook, Google +, les forums, les médias et les blogs. Il entre ensuite ses requêtes de recherche en mentionnant tous les mots clés qui font référence à la compétition : « Sotchi », « Sotchi 2014 », « JO », « JO 2014 », « Jeux Olympiques »,  « Sotchi 2014 ». Il ajoute ensuite les comptes Twitter dont il veut suivre intégralement les publications car ils sont concentrés sur l’événement : @lequipeSotchi et @RMCSotchi, mais aussi des athlètes influents comme Martin Fourcade (@MartinFkde), Alexis Pinturault (@AlexPinturault), Coline Mattel (MattelColine) ou encore Kevin Rolland (@KevinRolland1). Enfin, après avoir défini ses catégories de recherche, il filtre ses résultats en les limitant aux publications en Français car parmi les 56 langues couvertes par Radarly, c’est celle qui correspond à son périmètre de veille.

 

Inf

 

DÉTECTER LES CONVERSATIONS PORTEUSES

Une fois son radar mis en place, il consulte dans l’onglet Insights les mots-clés les plus utilisés par les internautes s’exprimant lors de l’événement, montrés initialement sous forme de nuage de mots. Il les passe en vue liste et a accès au nombre d’occurrences par mot-clé, mais également par hashtag, mention, organisation, personne, lieu ou langue. Dans l’onglet Social Inbox, il sélectionne les retombées les mieux classées, celles dont le score est supérieur à 7. Il accède ainsi aux conversations des influenceurs de cette communauté, ceux dont le niveau d’impression est le plus élevé, et qui ont l’audience la plus large. En classant ces retombées de la plus influente à la moins influente, il s’aperçoit que les 3 tweets qui ont les meilleurs résultats abordent le même sujet : la victoire française en ski-cross. Il réalise dans le même temps qu’ils donnent tous une grande place à l’image, avec un ton très décalé pour un des twitpics du compte Eurosport. En retournant dans l’onglet Insight, il se rend compte que le mot-clé « skicross » fait partie des 10 plus utilisés derrière les termes cadres que sont « JO », « JO 2014 » ou « Sochi2014 ».  Il a accès aux tweets où le hashtag #skicross a été utilisé en cliquant sur le terme dans le tableau de bord. S’affiche alors à la gauche de l’écran les tweets se référant à l’épreuve de ski-cross. Après avoir examiné leur contenu, il propose à son Social Media Manager de lancer rapidement une opération sur ce thème, qui mettra en valeur l’implantation de Salomon dans la communauté du ski français et lui offrira de la visibilité auprès d’un public ciblé. Salomon pourra diffuser sur ce hashtag des twitpics humoristiques sur le skicross dans l’esprit de cette communauté ou encore des contenus experts apportant un éclairage neuf sur la discipline et l’épreuve.

 

Dashboard 

MESURER L’IMPACT DE SON ACTION

Une fois son action mise en place, Thierry en mesure la portée grâce à Radarly. Il connecte les comptes qu’il utilise pour publier à Radarly, ce qui lui donne accès dans la rubrique Synthèse à un tableau de bord communiquant des informations précises sur son action de Community Management. Apparaissent ainsi ses niveaux d’engagement spontané et d’engagement provoqué et leur évolution dans le temps. Il dispose pour chacun de ces indicateurs de données fines. Il peut mettre ses actions de communication en rapport direct avec leur impact et obtenir une mesure immédiate de son efficacité. Il évalue ainsi son impact direct : nombre de followers gagnés, nombre de followers perdus, nombre d’impression pour ses publications, taux d’engagement. Il a également accès à des métriques d’engagement indirect : nombre de retombées, évolution de ces retombées, mais aussi leur répartition en fonction des plateformes social media. Enfin, il peut comparer son action à celle de ses concurrents dans l’onglet Benchmark de Radarly, où son nombre de followers, son taux d’engagement et son nombre de mentions sont mis en miroir de ceux de ses principaux concurrents.

 Détails

 

Radarly a été le moyen de préparer une opération social media efficace en détectant des opportunités à saisir sur le web social. Thierry a pu suivre en direct la couverture par les réseaux sociaux d’un événement particulièrement important pour sa marque, connaître les sujets de conversations les plus dynamiques et savoir précisément ce qu’il se disait pour choisir le mode d’expression approprié pour Salomon. Radarly lui a également permis d’évaluer l’efficacité de son action avec des indicateurs variés et comparatifs, et de justifier auprès de sa direction l’intérêt d’actions ciblées sur les réseaux sociaux. Thierry a ainsi pu valoriser la dimension stratégique du Community Management et démontrer son apport concret de valeur pour sa marque.

 

flux des commentaires Pas de commentaire »

No comments yet.

Leave a comment

© Linkfluence2017, Mentions Légales / fr