A linkfluence, depuis quelques années maintenant, on cartographie. Évidemment, on ne fait pas que cela, la carte reste un outil, elle pose un territoire, nous donne à voir notre terrain de jeu mais une fois celui-ci manifesté, encore faut-il pouvoir décrire ce qu’il s’y passe, suivre ses évolutions. Lorsque nous cartographions le web social, ce terrain est fait de mots mais aussi d’images, de sons, de vidéos et les unissant tous de liens hypertextes qui leur donnent leur structure, qui définissent leurs proximités, qui articulent leur temporalité. Ces mots, nous en suivons l’évolution depuis longtemps maintenant au travers de courbes de tendances qui ont d’ailleurs bien évolué depuis notre “tendançologue” !  Cela permet de montrer de manière synthétique l’évolution d’un ou plusieurs termes au cours du temps ; mais dès que le nombre de termes augmente, la lisibilité décroit et interpréter les représentations devient malaisé. Alors on pense immédiatement aux nuages de mots qui permettent d’afficher un grand nombre de termes classés par ordre alphabétique et dont les tailles et/ou couleurs sont fonction de leurs fréquences. Il existe d’ailleurs d’excellents outils en ligne pour en réaliser en quelques clics (wordle est aujourd’hui une référence). Mais les nuages de mots ne permettent pas de suivre des évolutions au cours du temps, apparitions, disparitions, croissance, déclin de mots et lorsque l’on s’intéresse au terrain extrêmement volatile et mouvant du web, cela pose forcément problème. Donc nous avons commencé à travailler à partir de cette idée simple : comment réaliser un nuage de mot évolutif qui reste lisible dans ces évolutions et ne soit pas désorientant. On ne va pas dire que ce fut simple mais un des noeuds du problème s’est en partie résolu lorsque nous avons décidé que ce nuage fonctionnerait selon deux régimes, un évolutif dans lequel chaque mot possèderait une place et une seule et permettant ainsi de suivre son évolution au cours du temps et un second stabilisé permettant de réaliser un focus sur une période de temps sélectionnée. Et le résultat me demanderez vous ? Et bien le voilà sur le blog de linkfluence en attendant qu’il vienne rejoindre l’ensemble de nos produits et services. Vous pouvez donc explorer le nuage de mots autour de Frédéric Mitterrand et ceci depuis 3 mois, évidemment la polémique récente autour de l’affaire Polanski aura grandement bouleversé le “co-texte” du ministre … Le “timecloud” (tel est son nom de code) permet donc à la fois d’appréhender facilement les termes les plus présents sur une période de temps donnée mais aussi de voir l’évolution de ces termes au cours du temps. La timeline permet de définir la période que l’on souhaite consulter, une fois définie, les termes de la période vont se ranger par ordre alphabétique et leur couleur ainsi que leur taille va indiquer la fréquence relative du mot sur cette période par rapport aux autres présents. Dans le nuage ci-dessus, on voit par exemple que le terme le plus présent sur la période maximale (91 jours) est le terme “affaire”. Si on bouge la timeline, la disposition des mots va changer,  ils vont tous prendre la même taille et tous les mots présents sur la période vont être affichés.  Seuls les mots présents sur la période temps courante seront colorés, les autres apparaîtront comme grisés-transparents ; cette visualisation permet de suivre l’apparition, la disparition et l’évolution des termes sur la période globale du nuage. Lorsqu’on s’arrête sur une période de temps, les mots vont se réarranger pour reprendre une disposition n’affichant que les mots présents sur cette période et leur taille va à nouveau être fonction de leur fréquence. En cliquant sur la disposition en liste (en haut à droite) il sera possible de rester constamment en vision liste dans laquelle tous les mots ont la même taille. Enfin il est possible de sélectionner un ou plusieurs mots (avec le bouton ctrl à concurrence de 4) pour suivre dans la timeline l’évolution de la fréquence de ces termes.

flux des commentaires Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.